content top

Bilan et démarches

 

À TOUS NOS ADHÉRENTS


L’Union Nationale des Mutuelles Professionnelles et du Bâtiment
et des Travaux Publics pour de réelles valeurs.

 
Depuis sa création, l’UNMBTP a œuvré au sein de la Mutualité Française pour qu’elle reste ce qu’elle doit être : solidaire, sans intérêts particuliers et avec les valeurs Mutualistes qui ont toujours été les siennes.
 
La lecture du pré-rapport du prochain Congrès nous a amené à réfléchir sur l’avenir des Mutuelles, notamment sur leur utilité sociale, sur les dérives concernant les indemnités constatées, et surtout sur l’avenir des petites et moyennes mutuelles qui semblent un peu oubliées.
Pour notre union beaucoup d’autres questions viennent nous interpeller : les nombreux rapprochements et fusions, la mise en place de Solvabilité 2, l’ANI et la réforme de l’ACS qui auront peut être bientôt raison de ces dernières Mutuelles régionales ou professionnelles. Beaucoup d’entre elles s’interrogent sur leur préservation.
 
Les Mutuelles professionnelles régionales et nationales que nous représentons n’ont pas le sentiment d’être soutenues par leur Fédération. De surcroît, la réalité statutaire actuelle de la FNMF offre aux grands groupes l’opportunité de décider qui sera ou ne sera pas représenté au titre du collège, d’où notre crainte d’un manque de représentativité. Depuis notre intervention à Nantes, la Fédération s’est rendue compte du bien fondé de nos interventions, c’est pourquoi elle a décidé la présence des petites mutuelles au sein du CA Fédéral et de l’obligation de mettre en euro les indemnités des responsables mutualistes (Nat., Rég. Et dép.), la parité homme/femme, la représentation des petites mutuelles dans chaque instances mutualistes, la reconnaissance des petites mutuelles, le bénévolat de ses administrateurs et c’est ce combat que nous voulons continuer ainsi que de remettre de l’éthique dans la mutualité. Nous continuerons à œuvrer pour ces valeurs.
 
Pour Solvabilité 2, la fédération s’est fortement mobilisée et a obtenue des avancés : fonctions clés, reporting trimestriel, compétence et honorabilité ; sur ce point la FNMF a obtenu que la compétence des élus soit évaluée sur la base collégiale prenant en compte l’expérience passée et les formations en fonction des attributions des élus. Elle continue également d’être vigilante sur les textes niveau 3 de la directive. La question de la proportionnalité doit être pris en compte assure la Fédération.
La représentation « des mutuelles santé de taille modeste » est une nécessité et il compte lancer une réflexion sur un nouveau mode de représentation des petites Mutuelles.
 
Notre travail se concrétise aujourd’hui et c’est déjà un pas significatif, même s’il reste beaucoup à faire.
Nous continuerons ce travail dans l’intérêt de nos adhérents.

Le CA de l’UNMBTP

 
 

 

DÉCLARATION À L’AG DE LA FNMF A PARIS
  
DE LA MUTUALITÉ DU 8 OCTOBRE 2019

 

 
Mesdames et Messieurs, bonjour,
 

Je vais intervenir pour vous prouver que les petites mutuelles ont du poids dans la mutualité.
La MBTP SE, la MBTP Nord et nos mutuelles dans l’UNMBTP ont défendu plusieurs orientations pour l’intérêt de nos adhérents dans les AG départementales, régionales et nationales.
Toutes nos démarches ont démarré à Lyon.
Suite à des informations sur les montants et les avantages dont bénéficiait notre Président mutualiste Rhône-Alpes, lesquels ne rentraient pas dans le cadre de missions de bénévolat (Audit A4, appartement, notes de frais importantes et indemnités plurielles) un mouvement de protestations s’est fait sentir lors d’une AG pour défendre l’intérêt de nos adhérents contre tous ces abus.
Notre voix a été entendue et notre démarche a reçu une approbation quasi unanime. Des mesures ont pu ainsi être prises tant au niveau de la région qu’à celui du département. Et on a changé le président Rhône Alpes.
Cette démarche portée au national a abouti à un résultat plus que positif.
Pour les indemnités mutualistes des présidents, celles-ci n’apparaissaient au bilan qu’en pourcentage par rapport au minimum de la sécurité sociale (rappelez-vous l’AG de La Rochelle !). Ce qui ne permettait à aucun délégué des mutuelles de connaitre les montants.
Suite à notre démarche, la Fédé a obligé à fournir l’indication du montant en euros dans tous les bilans. Dorénavant tous les délégués sont informés sur le montant des indemnités mutualistes perçues par les responsables des mutuelles.
Malgré tout certains présidents vont à contre-courant et continuent à parler en pourcentage de la sécurité sociale. Les montants en euros sont dans les bilans, mais il faut quand même les chercher.

 
DÉCLARATION À L’AG DE LA FNMF AU PALAIS    DE LA MUTUALITÉ À PARIS DU JEUDI 23 JUIN 2016. Bilan de notre intervention au Congrès de Nantes 2015
 

La reconnaissance des petites mutuelles, a été notre troisième cheval de bataille, afin que ces dernières soient représentées dans le CA de la Fédération.
A ce jour 4 petites mutuelles choisies par le CA de la Fédé sont bien présentes avec les grosses mutuelles. Nous ne nous sommes pas proposés.
La même démarche a été entreprise pour les petites mutuelles, pour les départements et régions, ainsi que pour les conseils départementaux.
La présence des petites mutuelles dans ces instances est bien le fruit des actions qui ont été menées en amont.
Nos interventions dans les AG de la Fédé sont le reflet du terrain et sont les bienvenues. Notre relation avec la Fédé est bonne ; c’est une relation de compréhension. Et nous intervenons à chaque rassemblement sur tous les sujets récurrents. Ex : les avantages d’être mutualiste, le respect des engagements pris, les enterventions contre les décisions et décrets de l’Etat (ramener la taxe de 13,27 % à 5 %), l’information de la Fédé plus près des mutuelles, la parité hommes-femmes, le gaspillage des repas, etc.
Nous continuons à œuvrer pour une participation directe entre les petites mutuelles et la Fédé.
Fort de savoir que certaines grosses mutuelles font la pluie et le beau temps, nous nous érigeons en régulateur de tous ces incidents climatiques.
Soyons fier des démarches entreprises, du travail accompli par les petites mutuelles qui osent poser les vrais problèmes, et de l’ensemble des élus mutualistes qui ont fait aboutir ces démarches.
Nous bénévoles, nous mutualistes de terrain, nous travaillons en équipe pour l’intérêt de tous. Nos voix comptent quand même, soyez en sûr.
Rien n’est encore totalement acquit mais les premiers pas sont faits !
Voilà le bilan succinct du travail des représentants de notre union. Et ceci à travers anciennement l’UNM-BTP qui est devenue l’UNMP-BTP dans notre l’AG de juin 2019.
P pour Professionnel car nous espérons que d’autres petites mutuelles pourront nous rejoindre dans l’interprofessionnel. En étant plus nombreux nous serons plus forts, plus écoutés et nous pourrons faire ainsi avancer plus vite nos démarches et cela dans l’esprit mutualiste que nous ont transmis les anciens.
Ce rapport nous a permis de mettre en exergue toute l’activité de vos élus dans l’UNM-BTP devenue l’UNMP-BTP.
J’espère que je ne vous aurais pas ennuyé, mais plutôt ouvert les yeux sur un avenir plein de promesses, à condition que nous nous en donnions les moyens.
 
Merci de votre écoute.
 
 

Bureau élu le 31 juin 2019 :

Président : P. Taccoen
Vice-présidents : J. Morin, R. Mosca
Trésorier : B. Guet
Trésorier adjoint : B. Perrin
Secrétaire : M. Mamelin
Secrétaire adjoint : C. Cheynis

 

Conseil d’administration élu 31 juin 2019 :

Mutuelle du Nord (F. Demans, M. Mamelin, G. Leleu, P. Taccoen, S.Coquelle),
MBTPSE (N. Gaillard, C. Cheynis, J. Morin, R. Mosca, B.Guet, B. Perrin, S.Miré, G.Lacour,
A.Pinault),
CMPRO (Comité de coordination de la Mutualité Professionnelle).
J.Morin, P.Taccoen, R.Mosca, M.Mamelin, B.Perrin.
 

Commission de contrôle mise en place le 25 septembre 2013 :

Mme B. Guet, M. G. Decottegnie.

 

Commission internet :

Bureau et responsables : Mme Gaillard, M. Leleu.

 

Représentants dans les instances fédérales :

CMPRO Mrs Taccoen, Mosca, Perrin, Mamelin et Morin.

 

Représentations Territoriales :

Ain : Yves Gonssolin,
Ardèche : Christian Cheynis,
Isère : Nicole Gaillard,
Loire : Joseph Morin,
Rhône : Pierre Avon,
Savoie : Yves Gonssolin.

 

Interventions auprès de la Fédération pour sensibiliser celle-ci sur ce qui semblerait être la prise de pouvoir des grosses mutuelles sur le fonctionnement des régions et des départements et sur les risques de disparition des petites mutuelles professionnelles dans les instances dirigeantes.
Une proposition de répartition 54/46 permettrait une meilleure démocratie.

Démarches auprès de la Fédé pour mise à disposition de salles de réunion, de présences de spécialistes sur les sujets fédéraux (Gouvernement, Europe, Monde).

Interventions auprès de la Fédération sur les indemnités, excessives pour nous, de certains hors autres représentations, salaires et retraites.

Démarches auprès de la Fédération sur les participations des petites mutuelles dans toutes les instances régionales, départementales, même sans obligation de participations financières.

Notre but, c’est une représentation des petites mutuelles dans toutes les instances mutualistes car le fonctionnement des petites mutuelles est plus près des mutualistes de terrain. La preuve, le P/C (prestation/cotisation) est plus important dans les petites mutuelles que dans les grosses !

 

 Les instances UNMBTP se sont réunies sur l’année 2019 :

– 5 fois en Bureau
– 5 fois en CA
– 4 fois en Commissions
– 1 fois en AG
– 4 fois en CMPRO
– 1 fois en AG FNMF
– 1 fois pour les journées de rentrée de la mutualité.

 

Dans l’UNME, CMPRO et Commission Santé : Mrs Taccoen, Pinot, Perrin, Mosca et Mamelin ont participés aux réunions de ces instances. Des Comptes Rendus ont été présentés lors des Bureaux et Conseil d’Administration.